top of page
  • Photo du rédacteurAnne Jourdain

Hervé B la star de vos écrans

Dans l'univers de la communication, vous entendrez très certainement parler de Hervé B. C'est le roi des écrans mais il ne fait jamais bonne impression...


Une histoire de mode

Il y a les écrans et le papier. Ces deux supports utilisent des techniques différentes pour obtenir les couleurs. L'essentiel à retenir est que ce que vous voyez à l'écran n'est pas ce que vous aurez une fois le document imprimé, quelle que soit la méthode d'impression.

Et pour cause, les écrans utilisent le mode RVB (rouge, vert, bleu), c'est-à-dire la synthèse additive tandis que l'impression utilise le mode CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir), c'est-à-dire la synthèse soustractive.



Schéma de la synthèse additive
La synthèse additive
Schéma de la synthèse soustractive
La synthèse soustractive








Donc avant de commencer à travailler, il faut connaître la destination de votre document afin de définir le bon mode colorimétrique.


Faire bonne impression

En imprimerie, on travaille donc en CMJN. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la synthèse soustractive consiste en l'addition des 3 couleurs primaires pour obtenir toutes les couleurs du nuancier. Afin de donner plus de profondeur à ces nuances, on ajoute le noir. On parle alors de quadrichromie.

Les quatre couleurs d'imprimerie sont le cyan (bleu), le magenta (rose), le jaune et le noir. Ces quatre couleurs associées à des pourcentages différents permettent donc d'obtenir les nuances souhaitées. Par exemple, 100% de jaune ajouté à 50% de magenta permettent d'obtenir du orange, tandis que 50% de cyan mélangé à 100% de magenta donneront un violet.




Pour certaines impressions, notamment celles sur supports spéciaux, il sera moins coûteux de n'utiliser qu'une, deux (bichromie) ou trois couleurs (trichromie). S'il est possible de se contenter des couleurs primaires, on peut aussi faire appel à ce qu'on nomme les couleurs Pantone. Pantone est une marque qui regroupe des couleurs déjà mélangées. Elle utilise des pigments et non le CMJN pour réaliser ses teintes. On obtient alors des couleurs difficiles voir impossibles à créer en CMJN telles que des couleurs métallisées, des fluos.

On peut aussi choisir d'ajouter une (ou plusieurs !) couleur Pantone en plus de la quadrichromie, ce qui peut produire des effets superbes sur vos créations.


RVB passe sur tous les écrans

S'il est plus facile de se rendre compte du rendu d'une couleur RVB sur un écran puisque l'écran utilise le mode RVB, il ne faut pas oublier que tous les écrans ne sont pas calibrés de la même façon. Selon sa marque, un écran affichera les couleurs avec plus ou moins de rouge, de vert ou de bleu. Par conséquent, il est préférable de tester le résultat d'une image sur différents écrans pour avoir une idée du rendu.




Enfin, si la couleur de vos documents est importante, rappelez-vous que la forme l'est tout autant alors pensez à faire appel à mes services !


En savoir plus :

Le benday ou la couleur en imprimerie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Points_Benday

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page